Le Feu Sûr l’autel par Phil Mayo, Ph.D.

L’adaptation française par Fernand Galvez

Phil Mayo, Ph.D.

J’ai eu une expérience intéressante dans mon temps de dévotion ce matin. La lecture actuelle dans mon plan biblique est le livre du Lévitique. Quiconque a lu le livre du Lévitique  sait que ce n’est pas le livre le plus stimulant de la Bible. Lévitique est juste la réglementation après la réglementation, le sacrifice après le sacrifice, ad infinitum. J’aime la Parole de Dieu et il me parle souvent à travers elle. J’ai consacré la majeure partie de ma vie à l’étudier et à l’enseigner. Mais je vais être honnête, je n’avais pas hâte à la lecture d’aujourd’hui. Je veux dire, vraiment!  Qu’est-ce que tout cela a vraiment à voir avec ma marche chrétienne?


Quand je me suis assis pour lire, tasse de café à la main, j’ai eu cette pensée subconsciente, « Seigneur, comment pouvez-vous me parler à travers cela? » Depuis que j’utilise une application Biblique sur mon téléphone pour lecture,  j’aime écouter le narrateur lire le chapitre pendant que je le suis en lisant. Habituellement, cela fonctionne vraiment bien pour moi, mais pas tellement aujourd’hui. Mon esprit a commencé à errer. « Que dois-je faire aujourd’hui? » Mes pensées ont couru vers les réalisations d’hier et l’ordre du jour d’aujourd’hui a commencé à se former. La prochaine chose que je sais, le narrateur est à la fin du chapitre et passe à l’autre. Euh oh, je n’ai aucune idée de ce qu’il a lu et je me sens mal. Je me suis excusé auprès du Seigneur pour mon inattention à sa Parole et je suis retourné relire le chapitre. Oui je sais. Trop consciencieux, non? Honnêtement, je peux être un peu obsessionnel.


Alors, je recommence à lire Lévitique 6. C’est parti. Le Seigneur commence à me parler. Je lis Lev 6.12-13 sur le feu sur l’autel quand Dieu me montre quelque chose.
Verset 12, « le feu brûlera sur l’autel, il ne s’éteindra point; chaque matin, le sacrificateur y allumera du bois, arrangera l’holocauste, et brûlera la graisse des sacrifices d’actions de grâce. Verset 13 le feu brûlera continuellement sur l’autel, il ne s’éteindra point. » (Louis Segond-lsg).

le feu sûr autel


Je me suis dit : « C’est nous. C’est tout croyant. C’est ce que nous faisons quand nous passons du temps avec Dieu chaque jour. Nous nous occupons de l’autel. » Mes pensées vont vite au texte d’Apocalypse 5.9-10. Ce sont des versets spéciaux pour moi parce que Dieu les a utilisés pour m’appeler dans le ministère international il y a 25 ans, et ils sont devenus le thème de notre ministère la première fois que Jolene et moi, sommes allés à Paris en 1994.


Verset 9  » Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; v.10 tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. » (lsg – sousligné par moi)


 J’insiste sur la phrase ci-dessus parce qu’elle a un lien avec Lévitique, en fait, l’ensemble du culte de l’Ancien Testament. La traduction dans le TNIV (Une traduction en Anglais) est un peu libre mais n’est pas nécessairement inexacte. Les traducteurs ont cependant « interprété » le texte pour nous comme cela arrive souvent dans les traductions. Il n’y a rien de mal à cela, mais je tiens à noter comment le texte grec est libellé. Verset 10 « Vous les avez faits pour notre Dieu, un royaume et des prêtres, et ils régneront sur la terre. » Même s’il n’y a techniquement rien ici sur le service, d’autres passages de l’Apocalypse soutiennent cette notion.


Dans Apocalypse 22.3b-4, Jean décrit la scène éternelle à la fin des âges. Il écrit «  des saints et ses serviteurs le serviront  et ils verront son visage, et son nom est sur leurs fronts » (le mien de traduction). Le mot «servir»  n’est pas le mot typique utilisé pour parler d’un serviteur qui s’occupe des besoins de son maître, mais c’est un mot qui fait référence au service sacerdotal accompli par un prêtre. Le lexique grec dit à propos de ce mot, « dans notre littérature seulement [utilisé] des devoirs religieux, en particulier de nature sacerdotal, par les êtres humains.« 


Il est souvent tentant de penser que l’Ancien Testament (A.T.) a très peu à voir avec nous qui vivons sous la nouvelle alliance de la grâce établie par Jésus-Christ. J’avais l’habitude de taquiner le professeur de l’Ancien Testament à l’université où j’ai enseigné en disant: «L’Ancien Testament est la préface du Nouveau Testament. » Bien sûr, je plaisantais, mais parfois nous pensons souvent à l’A.T. de cette manière. Cependant, le Dieu de l’Ancien Testament est le même Dieu du Nouveau Testament (N.T.). Le problème avec l’ancienne alliance est qu’elle n’a pas traité efficacement le péché. Le tabernacle/temple étaient des lieux pour se connecter avec ( rencontrer) Dieu, mais ils étaient aussi des rappels constants de la barrière que le péché avait créé entre Dieu et son peuple.


Dieu avait un plan plus vaste à l’esprit qui aurait un impact non seulement pour un groupe, mais pour tous les peuples sur terre. Il ne voulait pas qu’une seule tribu soit les prêtres à son autel, mais Il voulait des prêtres de toutes les tribus et les groupes ethniques sur terre. Il ne voulait pas qu’un seul endroit sur terre soit saint, où il mettrait son nom, mais il voulait écrire son nom sur chaque personne en qui il place son Saint-Esprit. Jésus a accompli cela par sa mort et sa résurrection. Maintenant, Dieu a un royaume de prêtres, un peuple prophétique, qui est individuellement et corporativement le temple de son Saint-Esprit (1 Cor 3.16-17; 6.19).


Notre cœur est maintenant devenu l’autel et il est de notre responsabilité devant Dieu de l’entretenir. C’est pourquoi nous passons du temps avec Dieu. Certes, assister à la vie de l’église, adorer avec votre communauté croyante locale, et servir dans cette communauté sont importants. Mais rien ne remplace le temps que nous passons chaque jour personnellement avec Dieu.


J’ai récemment fait une retraite personnelle quelques jours. J’ai senti que Dieu m’appelait à part pour passer du temps avec lui. En priant un jour, le Seigneur m’a parlé et m’a dit : « C’est ça, Phil. Ici. Tout le ministère procède de l’intimité avec moi. Il ne s’agit pas de ce que vous pouvez faire pour moi, mais qui vous êtes en moi. » Depuis, je me suis concentré davantage sur mon temps avec lui.


Je me souviens quand j’étais un nouveau croyant, j’ai lutté beaucoup pour vivre une vie chrétienne. Honnêtement, je n’ai pas eu beaucoup de succès et j’ai vécu sous une telle conviction. Quand j’ai finalement mis ma vie en ligne avec Dieu, j’ai appris quelque chose que personne ne m’avait dit quand je suis devenu croyant. J’ai appris que je devais passer du temps à lire la Bible et à prier tous les jours. Personne ne m’avait jamais dit ça ! Peut-être parce que j’ai grandi dans la maison d’un pasteur, tout le monde pensait que je savais ce que j’avais à faire, mais tel n’était pas le cas. Après cela, je me suis engagé à passer du temps avec le Seigneur tous les jours. Cet engagement à « entretenir l’autel de mon cœur » a porté ses fruits dans ma relation avec Dieu. Comme le dit Jésus : «Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6.6 lsg).


En tant que prêtres de Dieu, nous devons nous occuper de l’autel tous les jours. Comme le dit Lévitique 6,12 « Le feu brûlera sur l’autel, il ne s’éteindra point; chaque matin, le sacrificateur y allumera du bois, . . . » Ce n’est pas important quand nous avons notre temps seul avec Dieu, mais que nous nous y tenions. Je trouve le matin le meilleur moment, mais peut-être que votre emploi du temps ne le permet pas. Peut-être que ce sera pendant une heure de déjeuner ou le soir quand les choses sont calmes. Quoi qu’il en soit, gardez le feu allumé.  « il ne s’éteindra point. »  Chaque jour ajoutez du bois de chauffage et permettrez le parfum de votre offrant s’éleve à Dieu.  «  . . .et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.